Hauts de Garonne Energies

Participez au financement de la rénovation et de l’extension du réseau de chaleur historique des communes de Lormont, Cenon et Floirac pour un chauffage plus efficient, local et plus écologique.

Logement
Hauts de Garonne Energies 350 000 €
Montant collecté : 333 500 €
95.29 %

Se connecter ou s'inscrire pour voir les détails du projet


Le projet en coup d’oeil 


Participez au financement de la rénovation et de l’extension du réseau de chaleur historique des communes de la rive droite de Bordeaux Métropole, pour un chauffage plus efficient plus local et plus écologique.

📌 Premier objectif: 300,000€

✅ Seuil de succès : 150 000 €

📈 Déplafonnement de l'objectif de collecte à 400 000€ si la dynamique de la campagne le permet.

💶 Taux de rémunération : 

➡️ Remboursements trimestriels sur 36 mois

🗓️ Ouverture des contributions de la campagne Hauts de Garonne Énergies :

- Du 12 mai au 9 juin : habitants des communes de Cenon, Lormont et Floirac
- Du 9 au 23 juin : habitants de Bordeaux métropole et de la région Nouvelle Aquitaine
- À partir du 23 juin : campagne ouverte à toutes et tous

    LA PRESSE EN PARLE ! 

    https://www.placeco.fr/article...

    https://www.cahiers-techniques...

    L’HABITAT : UN SECTEUR CLÉ POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE NOS TERRITOIRES

    En France, le secteur résidentiel représente la seconde plus grande consommation d’énergie, représentant 23% de l’énergie globale du pays contre 32% pour le secteur des transports. C’est pourtant un des secteurs sur lequel nous pouvons avoir le plus d’impact grâce aux nouvelles avancées technologiques. Le secteur du bâtiment est un important émetteur de gaz à effet de serre, essentiellement du fait des besoins de chauffage des logements. En octobre dernier, France Stratégie expliquait cela « essentiellement par un déficit de rénovations énergétiques performantes ». Afin de diminuer les émissions de CO2, il faut baisser le chauffage, ce qui nécessite de vivre dans un logement bien isolé et avec des sources de chaleur durable.

    La climatisation des habitats soulève un problème énergétique majeur. Un rapport de l'agence internationale estimait l'an dernier que le nombre de climatiseurs allait passer de 1,6 milliard à 5,6 milliards en 2050 dans le monde. En rejetant de la chaleur à l'extérieur, les climatiseurs contribuent à la hausse des températures dans les villes, enclenchant un effet boule de neige. Les climatiseurs contiennent des fluides frigorigènes, de puissants gaz à effet de serre ayant un pouvoir réchauffant parfois mille fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Un équipement en climatiseur implique un surplus de consommation d'électricité inévitable.

    En 2015, le gouvernement a adopté la loi sur la transition énergétique pour donner des réponses claires, en fixant des objectifs précis à l’horizon 2030 :

    -        Consommer 20 % d’énergies en moins

    -        Réduire les émissions de GES de 40 %. 

    -        Mobiliser 40 % d’énergies renouvelables pour la production électrique, et 32 % pour la consommation énergétique globale. 

    -        Diminuer de 30 % la consommation d’énergies fossiles. 

    Pour faire face à ces défis de taille, des solutions et alternatives émergent depuis une dizaine d'années. Très avantageux économiquement, et alimentés par des énergies renouvelables ou de récupération, les réseaux de chaleur ou de froid se multiplient partout en Europe.



    CULTIVER DES ENERGIES PROPRES ET DURABLES GRACE AUX RESEAUX DE CHALEUR

    Et si on récupérait la chaleur produite par une usine d’incinération des déchets ménagers ou bien puiser la chaleur contenue dans le sous-sol dans l’objectif de chauffer des habitations ou des bureaux ? C’est le sens d’un réseau de chaleur (ou chauffage urbain en d’autres termes). 



    Il s’agit d’un ensemble d’installations qui produit et distribue de la chaleur à plusieurs bâtiments pour fournir du chauffage et de l’eau chaude. Ce système permet de lutter concrètement contre la pollution atmosphérique et l’effet de serre en valorisant une ressource qui est de toute façon produite ou rejetée localement et optimiser leur impact environnemental. Ils se déclinent en plusieurs infrastructures énergétiques innovantes comme :

    -      La  géothermie

    -      La récupération de chaleur des déchets incinérés

    -      Récupération chaleur des eaux usées 

    -      Incinération de biomasse 

    Le plus souvent, les réseaux de chaleur sont mis en place par les collectivités locales afin de chauffer des bâtiments publics et privés à partir d'une chaufferie collective. Cela permet de mobiliser d'importants gisements d'énergie renouvelable difficiles d'accès ou d'exploitation et tout cela à l’échelle d’un quartier.





    Aujourd’hui, il existe des réseaux de chaleur partout en France, leur concentration varie géographiquement selon l’histoire des régions en matière de développement des infrastructures énergétiques et de la géothermie du territoire. C’est le parti pris par Bordeaux Métropole qui a fait le choix de faire davantage appel à ce type de solution.









    Mixéner & IDEX S'ASSOCIENT POUR FORMER LA FILIALE HAUTS DE GARONNE ÉNERGIES





    Créée en 2020, la société Hauts de Garonne Énergies est dédiée à la Délégation de service public, attribuée par Bordeaux Métropole, pour la rénovation, l’extension et l’exploitation du réseau de chaleur des Hauts de Garonne. Le groupement Mixener / Idex a gagné l’appel d'offres en 2019. 

    Mixéner est une entreprise bordelaise créée en 2011, spécialisée dans le développement des énergies renouvelables. Cette société est le fruit de la fusion entre Bordeaux Métropole Energies, société d’économie mixte locale et historique de la métropole Bordeaux, avec la société IDEX, entreprise familiale et indépendante spécialisée dans l’exploitation des énergies renouvelables et des infrastructures énergétiques. 

    Elle place son savoir-faire au service de la transition énergétique et exploite les ressources et les énergies renouvelables présentes localement afin de concevoir des systèmes de production d’énergies écologiques

    À ce jour, la société est concessionnaire des réseaux de chaleur des Bassins à Flot et de Saint-Jean Belcier, et un nouveau prochainement à Mérignac.




     Son ancrage local, sa connaissance du marché et des métiers de l’énergie et son expertise acquise au fil des projets font de Mixéner un acteur incontournable de la transition énergétique sur le territoire bordelais. Mixéner est la maison-mère de plusieurs filiales, qui assurent chacune la conception- réalisation, le financement et l’exploitation de réseaux de chaleur et de froid sur la métropole. Elle est également actionnaire (à hauteur de 34%), aux cotés d’IDEX (66%) de la filiale Hauts de Garonne Énergies.

    Au cœur de Mixéner, se trouve également IDEX, troisième société française des services énergétiques. Créée en 1963, la société rassemble aujourd’hui 4500 salariés et réalise un chiffre d’affaires d’1 milliard d’euros

    La société exploite 50 réseaux de chaleur et de froid urbains, 11 usines d’incinération et de méthanisation, 150 chaufferies biomasse et d’autres activités dans la géothermie.

    La société propose également des services d’efficacité énergétique (gestion des installations thermiques des bâtiments, optimisation des équipements de production). 

    IDEX a rejoint Mixener afin d’apporter ses compétences techniques dans le domaine de l'ingénierie énergétique. Cette collaboration permet d’ancrer leurs solutions techniques et leurs compétences au plus proche des territoires et des acteurs locaux. Cette alliance garantit aux autorités publiques une véritable maîtrise de la technologie et des enjeux des riverains.

    IDEX EN QUELQUES CHIFFRES...

    -        4500 salariés

    -        1 milliard d'euros de Chiffre d’affaires

    -        50 réseaux de chaleur et de froid urbains

    -        11 usines d’incinération et de méthanisation

    -        150 chaufferies biomasse

    MIXENER EN QUELQUES CHIFFRES...

    -        61 km de réseaux sur la métropole bordelaise

    -        43840 équivalents-logements raccordés aux réseaux

    -        308 300 MWh de chaleur livrée

    -        Concessionnaire de 4 réseaux de chaleur sur la métropole bordelaise

    REPONDRE CONCRETEMENT AUX DEFIS DE TRANSITION ENERGETIQUE DE BORDEAUX METROPOLE





    Construit dans les années soixante et présent sur les trois communes de Cenon, Lormont et Floirac, le réseau de chaleur historique des Hauts de Garonne a besoin d’une remise en état afin de conserver des attributs environnementaux, économiques et sociaux importants. Face à l’évolution de la population sur la rive droite, il a également été demandé une extension du réseau au sein de nouveaux quartiers. 

    Après les travaux, le réseau fera appel à 85 % d’énergies renouvelables et de récupération pour chauffer 13 000 équivalents-logements. La chaleur est principalement issue de la valorisation énergétique des déchets par l’Unité de Valorisation Énergétique de Cenon. Un complément est assuré par la chaufferie biomasse et gaz des Akènes de Lormont.

    Hauts de Garonne Énergies poursuit des objectifs clairs et ambitieux : 

    -      Rénover 70% du réseau afin d’économiser plus de 17 000 m3 d’eau par an

    -      Étendre pour permettre à 2 800 équivalents-logements supplémentaires de bénéficier d’une énergie verte et locale

    À compter de début 2021, les travaux – programmés sur 5 ans – vont non seulement permettre d’améliorer  la  performance  énergétique  du  réseau  existant, mais  également  de  répondre  à l’ambition de développement de la chaleur renouvelable de près de 30%.

    Le coût total  d’investissement  s’élève  à 30,7 millions d’euros et sera soutenu par des subventions de l’ADEME et du FEDER, auquel s’ajoute cette campagne de financement participatif. 

    Le réseau de chaleur des Hauts de Garonne en chiffres :

    -        Longueur du réseau : 30 km

    -        Nombre de sous-stations à terme : 180

    -        26 000 tonnes de C02 évitées chaque année

    Objectifs du réseau de chaleur : 

    -        Remplacement de 15.4 km de réseau vétuste

    -        Amélioration de l’efficacité énergétique : division des pertes thermiques par 2

    -        Amélioration de la continuité de service : passage de 35 fuites par an à 3 fuites par an

    -        Passé d’un âge moyen du réseau de 39 ans à 4 ans






    UN PROJET AMBITIEUX AUX MULTIPLES IMPACTS.




    Prêter pour le réseau de chaleur des Hauts de Garonne, c’est donner un sens  environnemental et social à son épargne !




    Impacts environnementaux du projet



    Ce sont plus de 26 000 tonnes de CO2 évitées lors de la durée moyenne du contrat. 


    Concernant le bouquet énergétique : 




    -        L’Unité de valorisation énergétique passe de 71% à 78%.

    -        Division des pertes thermiques par 2.

    -        Économie de plus de 17 000 m3 d’eau par an.

    -        60 000 tonnes de déchets seront valorisées par an, contre 50 000 tonnes aujourd’hui.

    -        Le réseau utilisera 5 000 tonnes par an de biomasse énergie issue d’un rayon de 100 km, contre 3 500 aujourd’hui.

    Participer à la création d’emploi et à l’insertion social 



    -        Mise en place de binômes d'échanges intergénérationnels.

    -        Actions en faveur de l'égalité femme / homme.

    -        Actions en faveur du handicap.

    -        Lutte contre la discrimination à l'embauche.

    -        Politique d'alternance pour favoriser l'emploi des jeunes.

    -        Maintien de l'emploi et recrutement de seniors.







    POURQUOI INVESTIR ? 






    En contribuant au financement de ce projet, vous vous impliquez concrètement dans la transition énergétique de nos territoires. Compte tenu des enjeux de réduction des émissions de CO2 d’ici 2030, développer des solutions de chauffage et de froid écologiques et renouvelables est un enjeu de taille que personne ne peut sous-estimer. 

    Le gouvernement a d’ailleurs déposé en 2018 un plan de rénovation énergétique des bâtiments avec un objectif de diminution des consommations énergétiques des bâtiments de 20% en 2030 et 50% en 2050. Ces objectifs doivent s’intégrer dans une volonté de donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie, diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments et garantir le confort des habitants en cas de températures extrêmes. 

    Les réseaux de chaleur, comme celui de Hauts de Garonne Énergies, s'intègrent totalement dans cette volonté de décarboner nos habitations. La volonté de proposer une campagne de financement participatif inscrit le projet dans une dynamique globale de mobilisation citoyenne et d'inscription du projet dans le territoire.

    Développé localement par une équipe engagée dans la performance énergétique de la métropole bordelaise depuis de nombreuses années, ce projet recèle plusieurs particularités intéressantes :

    -        Il possède un très fort soutien des pouvoirs publics locaux qui ont validé la capacité de la société à développer le réseau actuel. 

    -        Il s’intègre totalement dans la volonté collective de réduire l’impact carbone de nos activités.

    -        Il permettra d’améliorer la performance technique et du rendement d’un réseau déjà existant. 

    -        Il permet de proposer un prix de chaleur compétitif et stable aux populations.

    UTILISATION DES FONDS 





    Le coût total d’investissement s’élève à 30,7 millions d’euros et sera soutenu par des subventions de l’ADEME et du FEDER. Ce projet fait appel à un co-investissement participatif à hauteur de 300,000 euros (400,000€ en cas de déplafonnement) afin d’inscrire durablement ce projet dans le territoire bordelais.

    Afin d’amorcer l’année 2021 au mieux et de lancer une nouvelle grande phase de rénovation et de développement des réseaux de chaleur, Hauts de Garonne Energie souhaite consolider sa présence et son acceptation par les riverains grâce à ce financement sur Solylend. 

    Afin de répondre à cette demande en hausse des riverains et des Bordelais, de devenir acteur de la transition au sein de leur territoire, Solylend permet au projet d'accroître sa visibilité en donnant la possibilité aux particuliers et aux entreprises locales d’investir durablement dans leur région. 

    Le financement de Solylend participera à la rénovation des zones vétustes du réseau et à l’agrandissement de celui-ci.





    Découvrez le projet les autres projet de Mixener : https://www.mixener.fr

    -


    Se connecter ou s'inscrire pour voir les détails du projet


    Se connecter ou s'inscrire pour voir les détails du projet