De nouvelles productions pour un nouveau modèle d’agriculture
Publiée le 24 mai 2019

La production agricole est aujourd’hui au centre des discussions en France et dans le monde. Si le débat sur l’interdiction du glyphosate, herbicide controversé, est aujourd’hui largement sur la place publique en Europe, il révèle un problème beaucoup plus large sur l’impact écologique de l’agriculture intensive. L’élevage étant au cœur de ces problématiques, de nouvelles dynamiques voient aujourd’hui le jour afin de répondre à cet immense défi.

Répondre à des défis planétaires

En effet, l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) estime aujourd’hui que 815 millions de personnes étaient sous-alimentées dans le monde en 2016 (contre 777 millions l’année précédente). Les différentes inégalités sont bien-entendu la raison principale de cette situation. Elles incluent diverses externalités, dont : la production d’aliments suffisamment qualitatifs, que ce soit pour directement pour les hommes mais aussi indirectement au travers de l’élevage.

Si les aliments végétaux comme le soja constituent une solution, ceux-ci demeurent des cultures très gourmandes en eau, ressource aussi très inégalement répartie dans le monde, et dont l’impact écologique est aujourd’hui assujetti à débat.

Dès lors de nouvelles solutions doivent aujourd’hui être trouvées pour répondre à ces besoins. Car en plus de cela, l’obésité augmente également drastiquement partout dans le monde passant de 4,5% en 1975 à 12,8% de la population en 2014 toujours selon la FAO. Le modèle agricole intensif en vigueur dans le monde depuis des décennies n’ayant pas réussi à combattre ce problème, l’enjeu est de trouver de nouvelles solutions durables qui corrigent ces graves disparités.

Une solution d’impact

Afin de répondre à ces défis de nouvelles solutions existent. Elles doivent aujourd’hui être soutenues, pour incarner un changement nécessaire de modèle de production. Solylend souhaite aujourd’hui être acteur de ce changement. Et en soutenant le développement de la société bordelaise spécialisée dans l’élevage d’insectes Entomo FarmSolylend répond à cette aspiration.

En effet, avec une première campagne, ayant pour but de lancer une ferme pilote dans le Gers, réussie. Entomo Farm souhaite aujourd’hui passer à la vitesse supérieure en globalisant son modèle : développer l’élevage d’insectes, et en faire une source globale de protéines pour les animaux et les hommes.

Pour cela, une deuxième campagne de financement a lieu en ce moment sur Solylend. Cette volonté de passer à la vitesse supérieure se conjugue aujourd’hui avec la volonté de Solylend de changer les choses, en prouvant que l’entrepreneuriat peut avoir un impact positif.

Si un changement global doit aujourd’hui advenir pour répondre à l’immense défi planétaire de l’alimentation, Solylend et Entomo Farm veulent aujourd’hui en être les acteurs. Mais d’autres solutions pour changer l’agriculture existent aujourd’hui. Et c’est avec vous et votre volonté d’agir, que ce changement peut aujourd’hui s’incarner.