Dans le monde, plus d’une femme sur deux n’a pas accès à l’emploi
Publiée le 24 mai 2019

Les disparités entre les hommes et les femmes ne sont pas un sujet nouveau lorsqu’il s’agit de parler des inégalités au niveau mondial. Accès au travail, à l’éducation, inégalités de revenus mais aussi l’exposition aux violences, notamment sexuelles font aujourd’hui encore de l’égalité femmes-hommes une utopie à conquérir. Et si l’émancipation totale des femmes ne peut se limiter à seulement cela, l’accès emploi demeure aujourd’hui primordial.

Une inégalité mondiale

En effet aujourd’hui, selon une étude de l’OIT (l’Organisation Internationale du Travail) de 2017, plus d’une femme sur deux dans le monde n’a pas accès à l’emploi. Le taux d’emploi des femmes est en effet de 48,5% dans le monde et est de 26,5% inférieur à celui des hommes à la même échelle. Si, toujours selon l’OIT, les différences entre les taux de chômage des femmes et des hommes sont relativement faibles dans les pays développés, ces mêmes taux sont deux fois plus élevées pour les femmes d’Afrique du Nord et des pays arabes.

Si les normes sociales y sont en partie pour quelque chose, on peut également mettre en exergue l’inégalité de l’accès à l’éducation. Dans le monde aujourd’hui, 130 millions de jeunes filles n’ont pas accès à l’éducation et 9 des 10 pays où les jeunes filles ont le moins accès à l’éducation se situent en Afrique. Face à ces chiffres alarmants, auxquels se conjuguent de nombreuses autres inégalités (salaires et responsabilités inégales mais aussi le harcèlement sexuel, la violence etc…), l’égalité femmes-hommes dans le monde est donc toujours un sujet brulant pour lequel il faut agir.

Le digital, une solution

Si des solutions doivent être envisagées au niveau global, des initiatives permettent aujourd’hui aux femmes de s’émanciper et d’avoir accès au marché du travail, notamment par le digital. Continent en plein essor digital, l’Afrique offre aujourd’hui de nouvelles possibilités et des initiatives non-seulement à celles qui veulent travailler et se former dans le domaine du numérique mais aussi afin de permettre une externalisation plus poussée pour les entreprises.

C’est le cas avec la plateforme Isahit. Celle-ci s’est en effet donnée pour mission de faciliter l’accès à l’emploi aux femmes africaines en permettant l’externalisation de tâches numériques à des « HITers ». Si cela n’est qu’un début pour le moment, l'objectif d'isahit d'ici 5 ans est d'offrir des opportunités de travail à plus de 10 000 personnes dans un premier temps en Afrique ce qui impacterait plus de 40 000 personnes en Afrique, puis en Asie et Amérique du Sud.

Aujourd’hui, vous avez le pouvoir de changer les choses et d’aider les femmes d’Afrique à accéder à l’emploi. Vous pouvez via notre plateforme de crowdlending, investir votre épargne pour un projet qui a du sens en prêtant pour la plateforme digitale Isahit.

Agir pour le droit des femmes africaines, mais aussi dans le reste du monde, à s’émanciper, c’est l’une des missions de Solylend. Aider des projets qui ont du sens et qui profite à toutes, c’est comme cela que s’incarne la finance d’impact. Et c’est aussi ça, Agir Ensemble !